Taormine & ses Alentours

Savoca

Un des films les plus célèbres de l’histoire du cinéma moderne, Le Parrain, a été tourné en partie dans ce gracieux petit village de Savoca, à seulement une vingtaine de kilomètres de Taormine. Encore aujourd’hui, il est possible de parcourir les lieux, de ce décor cinématographique, comme le Bar Vitelli, un des points de restaurations préférés du metteur en scène Francis Ford Coppola, ses églises, comme celle de Santa Lucia où a été tourné le mariage d’Appollonia et de Michael Corleone. D’autres scènes importantes ont été tournées aussi dans l’église de San Nicola, très belle église imposante sur un promontoire qui domine toute la vallée, dont la structure crénelée l’assimile à un château.

Bar-Vitelli-Savoca

Plus récemment, en 2007, Savoca a prêté de nouveau son image. Sélectionnée comme le plateau d’une série pour la chaȋne de télévision RAI, « La vita rubata ». Son Bar Vitelli a servi encore de décor principal pour un spot publicitaire de la bière Morettis sous  la régie de Rocco Papaleo et la participation d’Orso Maria Guerrini. Cependant, la visite de Savoca ne se limite pas seulement en un parcours nostalgique sur les décors de films. Connaȋtre ce village, parcourir ses ruelles caillouteuses, c’est faire un voyage intéressant à travers la culture et les traditions populaires qui permettent de découvrir l’authenticité d’une communauté typique.

 

En effet, on ne doit pas rater la visite aux catacombes du Couvent des Capucins, où, encore aujourd’hui, sont conservées les momies des nobles et du clergé local. Le Couvent des Frères Mineurs des Capucins, du XVIIème siècle, conservent en effet, dans la crypte, annexe de l’église, les corps momifiés de hauts prélats et de nobles de l’ancienne Savoca et de ses propriétés foncières.

Une autre tradition plutôt curieuse est celle qui se déroule à l’occasion de la représentation du Martyre de sainte Lucie, pendant laquelle le rôle principal est revêtu par « u Diavulazzu » (le diable), personnage qui a un horrible et très vieux masque en bois. Selon la légende, ce masque a été fait par un berger de Savoca, vers  le XVIème siècle. Le diable en personne apparait au berger en lui disant : « veru eti ca iò sugnu lariu, ma tu troppu lariu mi facisti!” (« c’est vrai que je suis laid, mais tu m’as reproduit encore plus laid que je ne suis ! »). Le pauvre berger mourut de peur.

Forza d’Agrò

Forza d'Agrò

Le centre de Forza d’Agrò, n’a rien à envier à Taormine. Lui aussi, encerclé par la roche, il offre au visiteur des points de vue magnifiques. Sa conformation semble trouver une explication dans un très vieille légende. On raconte qu’un terrible éboulement de la montagne au-dessus de la localité a ensevelit le village, obligeant ses habitants à se déplacer vers une zone plus sure nommée Magghia, juste sous les murs du château et c’est dans ce lieu que le peuple a eu un espace plus aisé. En plus de Magghia, autour du château, un autre petit bourg pittoresque surgit : c’est le bourg du Quartarello. La présence de cette forteresse lui ont donné le nom de Forza d’Agrò, et la petite ville regroupée autour d’elle a commencé à prendre forme.

Forza-d'Agrò-Costa-Ionica

Forza d’Agrò tout comme Savoca a prêté son décor immortel au célèbre film Le Parrain. Les scènes les plus célèbres sont celles où Michael Corleone et Appolonia reçoivent la bénédiction sur le parvis de l’église principale, après la célébration du mariage. Le cortège nuptial se déplace, ensuite le longs des rues panoramiques de la petite ville, au.dessud de la côte ionienne. Récemment le film a fêté ses 45 ans, à l’occasion  du Tribeca Film Festival, avec la presse new yorkaise et en-tête Robert De Niro et le cast presque au complet à l’exception de Francis Ford Coppola, décédé récemment. Pour la première fois, dans ce film, on a utilisé un langage qui deviendra un véritable mood dans les films de mafia , grâce aux joues des acteurs, gonflées par des mouchoirs.

Dimension et forme qui ont inspiré des auteurs comme Stefano Bottari qui décrivait ainsi le centre: “La conformation topographique de la vieille ville regroupée autour de la ceinture austère du château semble lui créer une protection parmi les profonds ravins entre mer et montagne comme un bijou. ». Et encore «  On traverse les ruelles tièdes et ensoleillées, et la grâce molle  de ses arcs, les timides structures de linteuax, les compositions baroques et du XVIIIème siècle, toujours contenues dans des lignes sobres et élégantes, les portes caractéristiques des anciennes boutiques, semblent raviver , dans ce silence si coloré, les palpitations et les vibrations assoupies des vieilles âmes de la ville. »

Ces lignes expriment le sens, les émotions que cette petite ville de Forza d’Agrò transmet à ses visiteurs. En plus du centre historique presque intact où l’on peut admirer les anciennes constructions perchées aux pieds du château normand de 1100, Forza d’Agrò se caractérise par la présence d’habitations toutes dotées d’au moins une fenêtre avec vue sur la mer. Le château normand est d’une remarquable beauté, édifié sur la partie la plus stratégique de la vallée, Magghia, finalisé à défendre le territoire d’Agrò et la route d’accès qui de Messine s’étendait en un long parcours montagneux jusqu’à rejoindre la partie occidentale de l’ȋle. Les Palais, imposants et anciens, percent la continuité de ses petites maisons qui forment le tissu urbain.

Giardini Naxos

Giardini Naxos

Giardini Naxos est une petite ville située en dessous de la ville de Taormine, dont les origines très anciennes sont racontées dans le parc Archéologique, un des sites à ne pas manquer, qui s’étend sur environ quarante hectares entre le Cap de Taormine et le cap Schisò. On y trouve d’anciens édifices sacrés entourés de simples habitations et de fours où l’on cuisait l’argile. Quelques églises sont intéressantes comme celles de Santa Maria della Raccomandata du XVIIIème siècle, où sont conservées diverses œuvres d’art ; l’église de San Pantaleone et l’église de San Giovanni qui se trouvent près de la plage du même nom. Il ne faut pas manquer le Château de Schisò, une fortification militaire du Moyen Âge.

La statue grecque en fer la “Nike” de Carmelo Mendola est curieuse dans le quartier de Recanati, érigée pour rappeler le jumelage entre Giardini Naxos et Calcide Eubea. Dans les rues du quartier sud, sont encore visibles les ruines de la route romaine Consolare Valeria et aussi, les statues de Teocles, et du Sileno, la porte de Naxos et le petit temple Olympique À visiter aussi le Parc Apollo Archegeta où l’on peut admirer les ruines d’un ancien sanctuaire grec. Le Musée civique d’Histoire où sont exposées des collections minéralogiques, paléontologiques et malacologiques et le parc fluvial de l’Alcantara sont eux aussi intéressants

Enfin, notons les bords de mer et ses lidos, une série de plages de sable fin et de petits cailloux, bordant une mer aux fonds marins limpides, idéale pour ceux qui pratiquent la plongée sous-marine. Citons la plage de Recanati, de Schisò, et de San Giovanni, une petite baie surmontée d’une petite église et du centre-ville, parmi les plus belles plages de Giardini Naxos.

Matrimonio Vicino Taormina

Taormina & Dintorni